Travaux

_

“Some of them are sad, some funny. Some of them are stories of madness, of violence. Some are ordinary. Yet they all have about them a sense of mystery. The mystery of life. Sometimes, the mystery of death”

Extrait de Twin Peaks
Créateurs : Mark Frost & David Lynch

Longtemps je me suis refusé à photographier des portraits. L’humain me semble être un ensemble complexe en perpétuel bouillonnement, alors comment figer l’entropie? Aujourd’hui c’est cette énergie que je place au coeur de mes oeuvres. J’utilise le noir et blanc qui fige l’histoire. Parfois la couleur s’impose. Comme l’industrie cherche à nous imposer un filtre glamour sur une histoire qui ne l’est pas. Comme les « monstres » peuvent provoquer aussi bien l’effroi que la fascination. Cette page n’a pas vocation à présenter un catalogue exhaustif, mais plutôt d’illustrer les thèmes que j’explore dans mes travaux…

Angels rends homages aux artistes, acteurs, musiciens, écrivains… qui n’étaient pas armés pour faire face à l’hyper-médiatisation de la célébrité. Chaque portrait est une rencontre des catrinas mexicaines et des photographies pos-mortem de l’ère victorienne. Ils combinent l’image commerciale, les photographies de l’enfance innocente et la mort, parfois elle-même ultime étape d’un plan marketing bien rôdé.

Idols témoigne d’une société dans laquelle manger tue et la spiritualité ne nourrit plus. Les marques sont érigées au rang de véritables religions, et les « stars » échangeables de télé réalité deviennent des demi-dieux. La vierge y apparait composée d’images de starlettes dénudées qui ont prôné l’abstinence pour plaire au public puritain américain, la cène est composée exclusivement d’image issues de fast food et supermarchés, nouveaux temples de consommation.

Crash memoriam s’inscrit dans la tradition artistique des vanités. Nous avons tous été marqué par des images de catastrophes qui  nous restent en mémoire, parce qu’ils ont pris la vie d’une personnalité mondialement connue, ou à un groupe d’inconnus. Un appel à la modestie, une invitation à profiter de la vie.

Machine à fabriquer et vendre du rêve, du factice, l’usine hollywoodienne a fracassé au cours de son histoire nombre de destins d’hommes et surtout de femmes jugés trop inaptes à se glisser dans le moule tyrannique du glamour et des paillettes. Dol(l)s est une série de portraits d’icônes hollywoodiennes qui ont du cacher leur vie privée, répondre aux exigences des studios et se sacrifier pour répondre aux dictats du secteur et aux exigences des producteurs. Avortements forcés, chantages, clauses abusives, intrusion dans la vie privée… Un hommage personnel aux humains cachés dernière l’image figée sur négatif. Ces poupées articulées sont composées exclusivement des visages présents sur les dollars américains et de leur visage d’enfant sacrifié.